Autres propriétés optiques

Autres propriétés optiques

La luminescence est appelée le phénomène du "froid", c'est à dire.. sans augmenter la température, éclat du corps sous l'influence de divers facteurs. Selon le type de source qui excite la lueur, on distingue différents types de luminescence, comme la photoluminescence, induit par la lumière du jour ou d'une longueur d'onde spécifique, ou électroluminescence, formé sous l'influence de rayons cathodiques ou de rayons X. Les phénomènes d'éclairage provoqués par le chauffage sont appelés thermoluminescence.

En fonction de la durée de l'éclat, on distingue la fluorescence et la phosphorescence.

Fluorescencja, qui est nommé d'après le spath fluor, où le phénomène a été observé pour la première fois, est une sorte de luminescence, ne durant que pendant la durée de l'illumination et disparaissant après son interruption. La fluorescence des fluorites de couleur verte et bleue est particulièrement belle en lumière blanche, qui fluorescent violet. De nombreux minéraux montrent une fluorescence belle et distincte lorsqu'ils sont exposés à une lumière ultraviolette invisible.

La phosphorescence est différente de la fluorescence, que l'éclat du corps (minéral) persiste pendant un certain temps après l'irradiation avec un rayonnement d'excitation.

L'induction de la luminescence est particulièrement importante pour l'étude des pierres précieuses (fluorescence) par irradiation avec de la lumière ultraviolette. De cette manière, il est parfois possible d'identifier rapidement les minéraux étudiés, et distingue également les pierres précieuses qui sont des minéraux (Naturel) à partir de ceux obtenus dans les laboratoires, c'est à dire.. pierres synthétiques. Différents types de lampes à quartz sont utilisés à cet effet, utilisé en médecine et à des fins cosmétiques.

Garde ça en tête, que l'œil humain est sensible à la lumière ultraviolette, qui - en regardant la source de rayonnement sans blindage pendant une longue période (des verres en verre ordinaires suffisent, qui arrêtent le rayonnement de la longueur 253 nm) - peut provoquer une inflammation des yeux, et une brûlure cutanée désagréable, comme avec un bain de soleil excessif. Des précautions doivent également être prises lors de l'utilisation d'appareils à rayons X.

Récemment, une irradiation avec un rayonnement ultraviolet de différentes longueurs d'onde a été utilisée, il s'est avéré, que parfois l'irradiation avec un rayonnement de longueurs d'onde de plus en plus longues (dans la longueur d'onde de la lumière ultraviolette) donne des résultats différents.

C'est de notoriété publique, que les minéraux réagissent à la lumière ultraviolette avec une fluorescence bleue. Le diamant montre une fluorescence bleue claire (ou violet) en utilisant une lumière ultraviolette avec une longueur d'onde plus longue, cependant, il ne réagit que mal à la lumière ultraviolette d'une longueur d'onde plus courte, en outre, les diamants qui donnent une forte fluorescence bleue sous l'influence de la lumière ultraviolette montrent le phénomène de phosphorescence jaune. En général, les diamants de différents gisements présentent différents types de fluorescence et sur cette base leur origine peut être déterminée.

Saphirs et spinelles blancs synthétiques, de même verre blanc imitant des pierres, ils ne réagissent que mal (ou ils ne réagissent pas du tout) à la lumière ultraviolette de plus grande longueur d'onde. Sous l'influence d'un rayonnement ultraviolet d'une longueur d'onde plus courte, les spinelles blancs synthétiques et certaines imitations de verre donnent une fluorescence blanc bleuâtre, tandis que les saphirs blancs synthétiques réagissent généralement avec une lueur bleu plutôt foncé.

Ces pierres précieuses, comme un rubis, spinelle rouge, alexandrite et émeraude, dont les couleurs sont dues à la présence d'ions chrome Cr3 +, ils devraient donner une fluorescence rouge distincte. En fait, c'est ainsi que se comportent les rubis, spinelle i aleksandryt, tandis que l'émeraude - lors de l'utilisation d'une lampe qui émet une lumière à ondes longues - montre généralement une lueur verte (la raison de cela n'a pas encore été clarifiée). Un spinelle synthétique vert imitant la tourmaline verte, teinté d'impuretés de chrome, produit une lueur rouge en utilisant une lumière ultraviolette d'une longueur d'onde plus longue, tandis qu'avec un rayonnement d'une longueur d'onde plus courte - lueur bleu-blanc, caractéristique de la plupart des spinelles synthétiques.

Les rayons X peuvent souvent aider à faire la distinction entre les pierres naturelles et synthétiques. Lorsque ces rayons sont appliqués, les saphirs blancs synthétiques peuvent montrer une lueur rouge, et spinelles blancs - lueur verte ou bleue. De même rubis synthétiques, qui sont probablement plus propres que les naturels et ne contiennent pas de fer, montrer le phénomène de phosphorescence, ce qui n'est pas le cas des rubis naturels. Cependant, ce n'est pas le cas des spinelles rouges synthétiques récemment fabriqués et améliorés..

Les rayons X ont également trouvé une application dans l'étude des perles, lors de la distinction entre les perles de mer naturelles et les perles de culture, et entre les perles de mer et d'eau douce.

Malgré les résultats positifs obtenus il y a plus de soixante ans (1920 r.) par H.. Michela et G. Riedl (en utilisant un équipement spécial de la société viennoise G. L. Hertz) la méthode d'induction de la lumineseence avec les rayons cathodiques n'était pas largement utilisée. Recherche B. W. Claira a montré, que le rayonnement cathodique provoque dans les saphirs synthétiques - contrairement aux saphirs naturels - la phosphorescence et un changement de couleur en brun.